Accueil > Non Traduite > ACTUALITES - actualités - ACTUALITES - actualités - ACTUALITES - actualités

Une décennie après l’expertise de 2007 du Fleuve Niger faite par l’IRD, où en sont les préoccupations initiales des gestionnaires publics du fleuve Niger ?

par cmarchand - publié le

En réponse à une demande des gestionnaires publics du fleuve Niger au Mali, une expertise collégiale avait été réalisée en 2007 par l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et l’Institut malien d’Economie Rurale (IER). Cette expertise avait pour objectif principal de déterminer comment garantir un partage équitable des ressources en eau du fleuve vis-à-vis des usagers, respectueux de l’environnement et favorable au développement des responsabilités locales
Une décennie après cette première expertise, où en sont les préoccupations initiales des gestionnaires publics du fleuve Niger ? Les recommandations formulées par les experts en 2007 ont-elles été suivies d’effet ? Quelles nouvelles connaissances scientifiques, quels nouveaux aménagements de taille conséquente et quelles nouvelles activités anthropiques concernant le fleuve Niger doivent être prises en compte aujourd’hui pour actualiser les résultats de l’expertise de 2007 ?
C’est dans ce contexte que l’Agence Française pour le Développement (AFD) a identifié la nécessité d’actualiser les analyses et recommandations de l’expertise collégiale de 2007, et commandité cette étude aux unités de recherche HSM et G-Eau de l’IRD.
Cette étude porte sur le fleuve Niger dans sa partie malienne, tout en soulignant la nécessité d’avoir également des connaissances sur ce qu’il se passe en Guinée où prend naissance le fleuve, puisque tout ce qui s’y fera aura un impact en aval : infrastructures hydrauliques (barrages) et occupation des sols. L’étude concerne non seulement le fleuve lui-même mais également le socio-écosystème que constituent le fleuve et son bassin. Elle s’efforce, à travers des éléments pertinents relatifs aux évolutions récentes du contexte du fleuve, d’apporter un éclairage sur les réalités actuelles du fleuve et de son avenir à court et moyen termes.
Le fleuve Niger est une « artère vitale » du Mali, mais il est de morphologie multiple par ses caractéristiques morphodynamiques et hydroclimatiques, par ses usages qui évoluent le long de son cours, et par les populations qui habitent sur ses rives et l’exploitent. Il concentre au Mali des questions de développement qui se posent dans toute l’Afrique de l’Ouest et qui requièrent de plus en plus l’intervention de multiples disciplines, des sciences dites exactes et des sciences humaines et sociales.
Contacts : J.-E. Paturel (HSM) et J.-C. Poussin (G-EAU)

Lire le rapport complet
Expertise AFD