Accueil > Français > Recherche > Équipes > PHySE : Pathogènes Hydriques Santé Environnement

PHySE : Pathogènes Hydriques Santé Environnement

publié le , mis à jour le

Responsable :

Estelle JUMAS-BILAK

Membres de l’équipe

Publications les plus significatives des deux dernières années

Mots clés :

Pathogènes, Bactéries, Dynamique, Adaptation

Thèmes de recherche

De nos jours, les maladies infectieuses affectent plus d’un milliard d’êtres humains et sont responsables de 15 millions de décès par an. Les infections liées à la mauvaise qualité sanitaire de l’eau ont très une forte incidence, en particulier dans les pays en développement où il est démontré que les changements climatiques et socio-économiques ont un impact majeur sur la dynamique des infections humaines liées à l’eau. Dans les pays développés, certains écosystèmes présentent une vulnérabilité particulière face aux changements climatiques et aux pollutions industrielles, agricoles, agro-alimentaires ou hospitalières. Ainsi les régions côtières et lagunaires méditerranéennes sont soumises à des évènements climatiques brutaux et à une densification démographique qui induisent, dans ces écosystèmes aquatiques, des déséquilibres des communautés microbiennes à l’origine de risques infectieux émergents.

L’eau est aussi un vecteur de micro-organismes au sein de niches technologiques comme les réseaux et les divers systèmes de traitement d’eau. Ces systèmes favorisent l’émergence de bactéries résistantes aux antibiotiques qui présentent un fort risque infectieux lors de contact avec des sujets fragilisés. L’hôpital et son réseau hydrique forment ainsi un écosystème particulier à l’origine de 10 à 20% des infections nosocomiales, infections présentant la plus forte morbi-mortalité actuellement en France.

La recherche sur les communautés microbiennes et leur dynamique dans des écosystèmes vulnérables et technologiques permet de prédire les conditions d’émergence et les risques et ainsi proposer des moyens raisonnés de prévention et de lutte contre les pathogènes hydriques.
(Présenter vos thématiques de recherche en un ou quelques paragraphes)

Projets en cours

La région de Montpellier est un territoire qui présente :

1) des épisodes climatiques brutaux modifiant les niches des micro-organismes,

2) une forte démographie,

3) un hôpital de 2700 lits situé en ville et dans une zone de débordement,

4) une interface rapprochée entre les niches « technologiques » (ville, hôpital, etc.), les eaux douces, les eaux saumâtres et la mer.

Ces conditions sont des facteurs de déséquilibre de niche pouvant favoriser l’émergence de pathogènes et leur résistance. Nous pensons que ce système particulier peut soutenir une réflexion intégrative prenant en compte les systèmes microbiens dans leurs environnements pour mieux comprendre la dynamique des agents infectieux et ainsi prévenir le risque infectieux.

Notre objectif est de comprendre les mécanismes d’adaptation des bactéries environnementales hydriques pathogènes de l’homme afin d’expliquer et de prédire leur émergence, leur résistance, leur transmission et leur comportement épidémique.

  • IDUMA Pan-african network for rapid research, response, relief and preparedness for infectious diseases epidemics 2018-2022 (H2020 EDCTP2)
  • EPIRISK-EBOV 2019-2021 (H2020 EDCTP2)
  • ODYSSEA Operating a Network of Integrated Observatory systems in the mediterranean sea 2017-2021 (H2020 Marie Curie)
  • WP « Pathogénèse » de la « Infection Chronique », FHU InCh. Financement de l’animation scientifique. Depuis 2015. (FHU InCh fédération hospitalo universitaire)
  • PORT-TRACONS Sources et TRAnsfert de CONtaminants dans un écosysteme portuaire : cas du port de plaisance de Port-Camargue. 2018-2019 (LABEX DRIIHM
    OHM Littoral Méditerranéen)
  • VULCON 2018-2019 (LABEX DRIIHM OHM Littoral Méditerranéen)
  • QUALI-PLAGES 2 Qualité sanitaire des plages, fréquentation et perception par les
    usagers - application aux plages du littoral marseillais. 2019-2020 LABEX DRIIHM
    (OHM Littoral Méditerranéen)
  • Etang du Prévost Détermination de l’origine de la contamination des eaux de l’Etang
    du Prévost. Conséquence sur l’activité conchylicole d’un ESAT. 2019-2020 (LABEX DRIIHM OHM Littoral Méditerranéen)
  • Jeune Chercheur du CHU de Montpellier de 2015 Tap « robinet » et Pathobiomes Associés aux Soins (TapPAS). 2016-2019. (Appel d’Offre Interne CHU Montpellier)
  • Diversités génétique et phénotypique de Staphylococcus aureus au cours de la mucoviscidose (MUCSAUR). 2019-2021. (Appel d’Offre Interne CHU Nîmes)
  • Identification et typage des bactéries. 2014-2019 (Convention de recherche CHU Montpellier)
  • Comprendre l’évolution de la qualité du milieu portuaire, afin de déterminer l’origine mais également le transfert des polluants chimiques et microbiologiques entre le bassin versant, le bassin portuaire et le milieu marin. 2018-2020 (Régie Autonome de Port Camargue)

Projets finalisés

  • AntibiEaux 1, 2 et 3 Antibiorésistance dans les eaux naturelles de la zone urbaine de Montpellier. 2013-2018 (OHM Littoral Méditerranéen)
  • DynVibLag 1 & 2 Approche pour une modélisation de la dynamique des Vibrio pathogènes humains dans les lagunes languedociennes (Golfe d’Aigues Mortes et lagune de Thau) et dans une lagune de Corse, Biguglia. 2015-2017 (OHM Littoral
    Méditerranéen)
  • ActiLez Caractérisation de la contribution des activités anthropiques aux apports de contaminants vers une zone côtière : application au bassin versant du Lez.2014-2016 (LABEX DRIIHM OHM Littoral Méditerranéen)
  • Quali-Lez Liens entre les activités anthropiques sur le bassin versant et les flux de contaminants apportés à la zone côtière – observation et modélisation 2017-2018 (LABEX DRIIHM OHM Littoral Méditerranéen)
  • Projet contribuant à la dynamique Zone Atelier « Petits Fleuves Côtiers Méditerranéens ». : « Flux de contaminants et résistance aux antibiotiques dans l’Hydrosystème du Lez ». 2018 (MUSE KIM WATERS)